Cie Ka

Équipe

NB : Cette équipe est composée d'artistes qui collaborent, pour la plupart, sur les spectacles de la compagnie Ka depuis 2005 ; cette volonté de réunir les mêmes personnes permet un travail de continuité, de confiance, un approfondissement rigoureux et exigeant.

Guillaume Clausse
né en 1980 / comédien / Marseille

Guillaume Clausse - comédien

Après des études de Littérature, Guillaume Clausse est formé au théâtre dans "les Classes" de La Comédie de Reims sous la direction de Christian Schiaretti, puis à l'Ecole d'Acteurs de Cannes de 2002 à 2005 (avec Philippe Demarle, Alain Françon, Ludovic Lagarde, Georges Lavaudant...). Il crée à Marseille en 2005 la Cie L'Individu, avec Charles-Eric Petit et Elisa Voisin (Le di@ble en bouche, Notre Dallas, Le quadrille amoché). Depuis, il a travaillé notamment avec Romeo Castellucci (Tragedia Endogonidia M #.10), Alain Fourneau, Catherine Marnas (Enfants d'Eve Enfants de Lilith, Sainte Jeanne des Abattoirs, Le Dyscolos), Jean-Louis Benoit (Les enfances du Cid, La Nuit des Rois), Françoise Chatôt (Les Caprices de Marianne, Romeo et Juliette), Albert Simond, Catherine Hugot (Marie des Grenouilles, la Vie burale), Thomas Gonzalez (La Chouette Aveugle), Renaud-Marie Leblanc (Erich Von Stroheim), David Girondin-Moab, Nathalie Demaretz (Les Chroniques du Bonheur), et La Maison de la Poésie à Montpellier.

Carine Rousselot
née en 1977 / comédienne / Besançon

Carine rousselot- comédienne

De 1999 à 2006, elle fait partie de la compagnie belfortaine Cafarnaüm et joue dans : Scènes de couple à la moutarde, de Claire Béchet, Sur tout ce qui bouge, cabaret furieux de Christian Rullier, co-mise en scène avec Alexandre Tournier, Projection Privée de Rémi De Vos, Les Pas Perdus de Denise Bonal, Débrayage de Rémi De vos, Chambres de Philippe Minyana, La Femme comme champ de bataille de Matéi Visniec et Andromaque de Jean Racine. Parallèlement elle suit des stages de formation à Montbéliard dans le cadre du Théâtre de l'Unité (dirigé par Jacques Livchine), ainsi qu'à Vesoul, Besançon, Paris, Lyon et Liège (Belgique). Elle a obtenu avec mention très bien un DEA études comparatives de théâtre (sujet: « Le théâtre pour son double : Bernard Marie Koltès/ Patrice Chéreau », 2001, Université des Lettres de Franche-Comté). Elle poursuit actuellement des recherches doctorales sur l'œuvre de Bernard-Marie Koltès (UFR de Besançon, sujet : « Bernard-Marie Koltès : le pacte ironique »). Dès 2003, elle est marionnettiste dans la compagnie Ka : Contes A Rebours, Marie des grenouilles, La Vie burale, Désillusions marionnettiques. Elle est également interprète pour la compagnie du Colibri de Besançon depuis 2006 dans des créations collectives à destination du jeune public. En 2011, elle participe au projet en élaboration, Samuthéâtre, théâtre de proximité, de la Cie Gakokoé, Montbéliard.

Arnaud Frémont
né en 1975 / comédien / Châtellerault

Arnaud Frémont - comédien

 Arnaud Frémont entre dans les Classes de la Comédie de Reims en 1995. Il joue ensuite sous la direction de Christian Schiaretti (Le jeu de don Cristobal, D'entre les morts et Le petit ordinaire), de Pascal Adam compagnie C'est la Nuit (Le legs, de Marivaux, Léonie est en avance, de Feydeau, In Cauda Venenum, Demi-dieux 7.0, Saturne, le touriste et son bébé, La Culutre), de Romain Bonnin (Vie et mort du général Pitbull), de Françoise Roche (La dame aux jambes d'azur), de Odile Macchi, (3/6/1835, Une allure d'escargot, Fausse piste), de David Girondin Moab, compagnie Pseudonymo (Le Golem), de Catherine Hugot, compagnie Ka (Marie des grenouilles, La Vie burale, Désillusions marionnettiques), d'Hélène Arnaud du Théâtre de l'Esquif (Bled) et de Dominique Terrier de la compagnie Métro Mouvance de Thouars (Dom Juan, La Répétition).

David Van de Woestyne
né en 1974 / Metteur en scène-comédien-musicien / Paris

David Van de Woestyne- comédien

Formé au conservatoire de Nantes (CNR) et à l’école Jacques Lecoq, il voue une passion pour le jeu masqué.
Il parfait sa formation auprès de Philippe Hottier, Ariane Mnouchkine, Mario Gonzalès , Raphaël Biancciotto, Benoit Lavigne, Nicolas Klotz et Bruno Putzulu en art dramatique, André Marcowicz en dramaturgie, Xavier Cobo pour le saxophone, Min-jun Lee Léger pour le chant et Franck Sitbon pour le piano.
Il aborde la danse-théâtre avec Anna Rodriguez et le Flamenco avec Yana Maizel.
Du fait de sa formation à l'école Jacques Lecoq, David affectionne les projets de création collective;
projets alliant la musique et le théâtre avec entre autres Isabelle Afonso da Silva ( “Chaperon rouge”), Jean-François Gascard, Emily Loizeau ( “Sur un air d'Audiard”), Aurélie Samani ( “Sports et divertissements” de E. Satie et “l'Histoire de Babar” de J. de Brunhoff et F. Poulenc), Franck Sitbon ( « la crise de la quarantaine »), johanne Thibaut ( « Et la fée fut... »)
Amoureux du cinéma, c'est tout naturellement qu'après un assistanat auprès de sabrina Van tassel sur « Oya Isola » (court-métrage en 35mm), il dirige un documentaire « Teatro mascarado na bahia » (27') suite à un travail de théâtre masqué dans les favelas puis une fiction « Coraçoes fraquinhos » (Des cœurs faibles) d'après « Un cœur faible » de F.M Dostoievski.
Puis au théâtre, il dirige les mises en espace de « Variations sur le modèle de Kraepelin » de Davide carnevali lors des Moulins à Paroles 2014 puis « Love, love, love » de Mike Bartlett et « Le monstre du couloir » de
David Greig en 2016.
Il fait l'acteur pour Caroline Weiss ("Amor mi amor" à Sierre ( Suisse)), le trio Aumage (« l’Histoire du soldat » de Stravinsky et Ramuz), Olivier Lopez ( “Chat en poche” de Feydeau), William Mingau-Darlin (“Tabacaria” de F. Pessoa en bilingue), David Girondin Moab ( “Glouchenko” de A. Volodine), Amélie Clément ( “Visage de feu” de M. v. Mayenburg), Patrick Vershueren (« Esperanza » de Z. Mircevska), Patrick Schmidt ( « Georges Dandin » de Molière).
Enfin pour la compagnie KA de Catherine Hugot, il joue "La Vie burale" de Hervé Blutsch , " Les désillusions marionnettiques" de Matéï Visniec et " Les scènes de la vie ordinaire " d' après Hervé Blutsch.
Depuis sa fondation en 2009, il est membre du collectif Moulins à Paroles, qui découvre le jeune théâtre européens et le présente pendant son festival à Val de Reuil ( 27).
Il chante pendant 4 ans dans le groupe vocale de Pierre-Michel Sivadier et fait partie de la fanfare de choro “Bandaligre” depuis 2014.
Il joue à la télévision sous la direction de Christian Faure, Stéphane Bégoin, Jacques Viallon, dans les séries « Scènes de ménages » et « Le bureau des légendes » ; et au cinéma entre autres pour René Féret dans « Il a suffit que maman s’en aille » et « Comme une étoile dans la nuit », Vianney Chesneau (“ Les petits Princes”) et Agnès b (“ Je m'appelle hmmm”).
Enfin, il aimerait bien jouer du saxophone comme Charlie Parker et au football comme Pelé mais cela semble un peu compliqué...

Uriel Barthélémi
né en 1980 / batteur, compositeur, électro-acousticien / Paris

Uriel Barthélémi - batteur, compositeur, électro-acousticien

Après des études aux conservatoires de Reims, La Courneuve et Montreuil, ainsi qu’à l’Ircam,, il amorce un travail de composition électro-acoustique qui l’amène à collaborer depuis 2002 avec de nombreux domaines du spectacle vivant : danse, marionnettes, théâtre, ainsi qu’avec les arts visuels (Cie Veronica Vallecillo, Forced Entertainment, Cie Pseudonymo, Cie KA, Cie La Strada, Cie La Tramédie/In Vitro, Cie Mesden ,(…), les plasticiens Elise Boual, Manon Harrois, Nicolas Clauss,).
Conjointement à son travail de composition, il joue en tant que batteur/performeur pour plusieurs projets et mène un travail de recherche sur la liaison batterie et ordinateur, développant ses propres logiciels dans Max-Msp.
Ces multiples axes l’amènent à réfléchir sur la notion de performance et d’improvisation, à prendre en compte les notions de plasticité & physicalité du son, à travers des mises en espaces, ainsi qu’à questionner la place de l’interprète (gestes, énergies, corporalité ) et les contextes psychologiques (intentions, couleurs cinématographiques, mises en scène sonores, …).
Ses travaux récents (Souls’ Landscapes, Yama’s Path, Exhaustion, Fragmented Languages,) questionnent ces axes en adoptant à chaque fois un angle différent.
Mêlant intimement batterie et électronique, écriture souple et improvisation, il a reçu des commandes de Sacem/CDMC/ Puce Muse, de Césaré – CNCM, de Al Mamal Art Foundation, de Sharjah Art Foundation…
Il est également compositeur associé à la compagnie Soundtrack (Patricia Dallio) et travaille régulièrement avec les studios Puce Muse (Serge De Laubier).
Il collabore et partage la scène avec de nombreux artistes tels que Kazuyuki Kishino (KK NULL), Hélène Breschand, Tarek Atoui, Antoine Schmitt, Susie Ibarra, Ikue Mori, Ziru Zheng, Eric Pailhé….
Il a joué dans des festivals tels que Vilette numérique (Paris, 2004), Arborescence (Aix, 2005), Exodos (Lubjana, 2007), Irtijal (Beirut, 2010), Jazzmandu (Kathmandu 2009), The Jerusalem Show (Jerusalem Est, 2010), Les détours de Babel (Grenoble, 2011), Performa (New York, 2011), La Nuit Blanche (Paris 2012), Memory marathon (Serpentine Gallery, Londres 2012), March meeting (2012, Sharjah, Emirats Arabes Unis), Ruhr Triennale (Essen, 2013), FIAC (Paris, 2013), Festival Croisements (Pekin, 2014), Sharjah Biennial 12 (2015, U.A.E.).

www.urielbarthelemi.com

Fabien Nicol
né en 1977 / compositeur / Paris

Fabien Nicol - COMPOSITEUR

Fabien Nicol est créateur sonore, il compose une musique électro-acoustique intimiste et contrastée. Il réalise des espaces sonores pour le théâtre, des installations plastiques, des mises en lumière. En parallèle, il développe une pratique instrumentale autour des musiques improvisées en jouant de l'ordinateur ou des platines: pour la musique baroque avec Alain Gervreau, au sein du sextet jazz de Laurent de Wilde, ou en improvisation libre avec Frédéric Blondy. Sa recherche s'oriente vers l'élaboration d'une lutherie électronique et de dispositifs interactifs qu'il développe à l'aide de Max/Msp ou Pure Data. Il co-créé en 2010, Hertz Canopy, un dispositif d'expérimentation et d'immersion sonore. Il participe en 2008 à la nuit blanche à Paris, travaille notamment avec l'architecte Hans-Walter Müller, Benoit Colardelle (sceneact), Jacques Gamblin, Marion Maret, Cyrille Henry, Annie Leuridan…

http://hertzcanopy.blogspot.fr/

Bastien Hennaut
né en 1985 / musicien, créateur et régisseur lumière / Besançon

Bastien Hennaut- musicien, créateur et régisseur lumière

Bastien est diplômé d’un DNSEP à l'Ecole des Beaux arts, où il effectue un travail autour de la peinture et des installations. Sa passion de la musique l’amène à explorer le monde du spectacle vivant et à obtenir un DMA régie de spectacle option lumière à Besançon.
Il travaille aujourd’hui en tant que créateur et régisseur lumière pour des groupes et des compagnies: Näo, Chrysalide, Cie du Colibri, Cie Ka etc… Il travaille également pour de nombreuses lieux et festivals comme la Rodia, le Moloco, le conservatoire de Besançon, le moulin de Brainans, le théatre des Vents et le Festival d’Avignon….
Il a aussi une expérience de la scène puisqu’il a écumé les salles d’Europe avec les groupes jack and the bearded fishermen et Run of lava en tant que compositeur / musicien. Il officie actuellement dans le groupe Horskh, qui se situe à la croisé de la musique électronique et du Rock/Métal et est accompagné, entre autre, par la Rodia (SMAC de Besançon), Iceberg (dispositif franco suisse), la sélection inouïs du printemps de Bourges 2016.

Samuel Gamet
né en 1982 / musicien et régisseur

Samuel Gamet

Samuel Gamet fait ses premiers pas dans le spectacle vivant en tant que musicien. Multi instrumentiste; il joue dans plusieurs groupes « alternatifs » en SMAC et café concerts de France et de Navarre tout en obtenant une licence professionnelle « gestion, diffusion et développement culturel » à l’Université de Metz. Après quelques stages en assistanat de production et communication, il décroche un premier poste de régisseur de tournée. La technique du son lui étant de plus en plus familière et attractive, il développe et approfondi ses connaissances de la matière sonore en intégrant l’Institut National de l’Audiovisuel en sonorisation de spectacles vivants.
Régisseur son sur de nombreux lieux (Scène Nationale, SMAC, CDN, CCN..) et festivals, il travaille également pour les compagnies Les Chercheurs d’Air (Dominique Comby et Dominique Lemaître), La Salamandre, Pseudonymo (David Girondin Moab) , Succursale 101 (Angélique Friant), Ka (Catherine Hugot), Pudding Théâtre (Christophe Chatelain), Entre Terre et Ciel (Lara Castiglioni), Ensemble Justiniana (Charlotte Nessi) BilboBasso (Hervé Perrin et Delphine Dartus), La Tribu des Créateurs (Florence HAXEL), etc…
Créateur sonore sur plusieurs spectacles, Samuel Gamet travaille aussi pour le milieu audiovisuel (illustration et création sonore pour L’Atelier du Film Documentaire).

Baptiste Relat
né en 1984 / comédien

Elève du conservatoire régional de Tours puis de l'Ecole Nationale de la Comédie de St Etienne de 2006 à 2009, Baptiste Relat joue un explorateur dans Je hais les voyages et les explorateurs m.e.s Maïanne Barthès, un mouton narcotique dans J'ai pas sommeil m.e.s Emilie Capliez, l'assasin Saltabadil dans Le roi s'amuse de Victor Hugo m.e.s Francois Rancillac, un idéaliste rêveur dans Entreprise de recueillement de et m.e.s par Hugues Chabalier, et réalise deux seuls en scène : Les contes d'Ovide de Ted Hughes et Faust au village de Jean Giono. Récemment, il interprète Thibo dans Fratrie de Marc Antoine Cyr m.e.s Didier Girauldon ( cie Jabberwock), et une goule dans un spectacle marionnetique intitulé Je suis d'ailleurs d'après Lovecraft m.e.s Catherine Hugot ( cie Ka). Depuis 2013, il participe aux creations de la troupe du Théâtre du Fenouillet ou il défend La nuit des rois de Shakespeare, Le front à la ferme (spectacle sur la guerre de 14-18), et Ubu roi de Jarry. Par ailleurs il met en scène Le crocodile de Dostoievski, Yvonne princesse de Bourgogne de Gombrowicz, Douces vengeances d' Hanock Levin et pour la saison 2016-2017, Je suis la bête d'Anne Sibran, en collaboration avec Julie Delille. Cette année il jouera dans deux nouvelles créations : Léonie est en avance de Feydeau m.e.s Thomas Gaubiac et un Fassbinder, La peur dévore l'âme, m.e.s Jean Michel Rivinov.